Journée contre la discrimination raciale : des jeunes enseignent les Droits de l’Homme

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Afin de commémorer la journée internationale contre la discrimination raciale, les bénévoles de l’association « Les jeunes pour les droits de l’Homme » (Youth for Human Rights) étaient présents ce samedi 20 mars dans la rue St Ferréol à Marseille.

« Si les lois, les institutions et les mécanismes sont indispensables à la garantie des droits de l’Homme, la prise de conscience par le citoyen de ces droits et leur consolidation dans la pratique constitue une condition sine qua non au parachèvement de l’édification des fondements de l’Etat de droit et des institutions et à la pratique des droits de l’Homme suivant un engagement personnel et responsable », a fait remarquer M. Mohamed Naciri, ministre de la Justice, qui s’exprimait lors d’un panel de haut niveau sur le projet de Déclaration des Nations unies sur l’éducation et la formation aux droits de l’Homme, organisé dans le cadre de la 13e session du Conseil des droits de l’homme (CDH) de l’Onu.

« L’éducation aux droits de l’Homme revêt une importance capitale dans le monde d’aujourd’hui, particulièrement à la lumière des mutations profondes que vivent les individus et les groupes », a-t-il ajouté..

Déjà, dans les années 60, le philosophe Ron Hubbard écrivait « Les Droits de l’Homme doivent devenir un fait et non un rêve idéaliste. » conscient qu’il s’agissait là de la seule garantie pour faire de la terre un monde de paix.

Afin d’éduquer au respect mutuel et à la non-violence, les jeunes de cette association distribuaient gratuitement des livrets expliquant dans des mots simples les trente articles de cette déclaration et faisaient signer une pétition destinée au Gouvernement français pour qu’il mette en pleine application l’appel de l’Assemblée Générale des Nations Unies à tous les pays membres, pour que la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme soit :

” … diffusée, affichée, lue et exposée principalement dans les écoles et les autres institutions scolaires, sans distinction basée sur le statut politique des pays ou des territoires.”

et pour :

“… s’efforcer, par l’enseignement et l’éducation, de promouvoir le respect de ces droits et de ces libertés … et pour obtenir leur observation et reconnaissance universelle et effective.”

Vous pouvez consulter le site www.youthforhumanrights.org

Contact: Robert au 06 30 99 88 34 ou yhri.paca@gmail.com

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »