Cambriolages, agressions, crimes: l’argent de la drogue

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

000_0393.jpgPoussé par le fait d’être « en manque », un toxicomane chronique est prêt à tout. C’est le cas d’un jeune qui a à son actif un chapelet de cambriolages entachés de violences pour pouvoir payer sa drogue. Il a été retrouvé avec la seringue à la main alors qu’il venait de se faire un shoot de cocaïne.

 

Peut-on seulement imaginer raisonnablement que cela cesserait si on légalisait les drogues dites douces ? Cela ne pourrait, hélas, qu’empirer comme en ont fait la triste expérience tous les pays qui ont tenté cette légalisation.

 

Pour que de tels faits divers cessent, ce samedi 19 mars, les membres de l’association « Non à la drogue, Oui à la vie » ont distribué aux passants des centaines de livrets d’éducation La vérité sur la drogue à l’occasion de leur campagne d’information, que l’association mène depuis 20 ans en France et notamment à Marseille, rue St Ferréol, à Nice sur le marché de St Roch ou encore à Toulouse, Place Jeanne d’arc.

 

Le responsable de l’antenne parisienne a tenu à déclarer : « Il a été démontré par des experts scientifiques que les drogues modifient la perception de l’environnement proche à un degré plus ou moins important, mais également la personnalité de celui qui a consommé ces drogues. De plus, l’état d’esprit est affecté en fonction de la force et la quantité de la dose. On présente la drogue comme une nouvelle liberté, évasion pour pouvoir s’affirmer en tant qu’individu. C’est un leurre. »

 

« De nos jours, l’accent est mis sur les sensations et les émotions au détriment de la raison. Tout est fait pour que le toxicomane fasse abstraction du monde extérieur pour se plonger dans son monde intérieur de sensations. Comme ses sensations ont besoin d’être de plus en plus intenses, il va se rabattre sur les psychostimulants, » insista-t-il.

 

« La connaissance ne détruit pas la volonté de vivre, » écrivait l’humaniste Ron Hubbard.

 

La campagne d’information de l’association Non à la drogue, oui à la vie s’appuie sur  le « kit de prévention » qui comprend 13 brochures factuelles sur les drogues les plus courantes (Cannabis, Héroïne,  Cocaïne, Crack, Ecstasy, LSD, Antidouleurs, Crystal Meth, Ritaline, alcool, drogues psychotropes prescrites ou drogues par inhalation), ainsi qu’une série de 16 spots vidéo de 30 secondes intitulés “ils ont dit, ils ont menti”  et enfin plus de 200 témoignages vidéo basés sur des expériences authentiques.

Pour obtenir davantage d’information sur les actions de l’association ou pour télécharger ou obtenir gratuitement ses publications, visitez le site internet : www.nonaladrogue.org

Contact presse : Robert Galibert au 06 20 51 17 57 info.drogue@gmail.com ou http://cestquoiladrogue.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.