Cannabis : coupable ou non coupable ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

fra-mars-sntd-09-04-2011-2.JPGSamedi 9 avril 2011, à Marseille, comme à Toulouse,  l’association « Non à la drogue, Oui à la Vie » a tenu un stand d’information sur le danger des drogues et distribué gratuitement des brochures d’information sur les drogues les plus courantes dont le cannabis.

Cette association de bénévoles, sur le terrain depuis des années, est bien placée pour savoir les dégâts produits par le cannabis. Dégâts de santé, destruction des familles, abandon scolaire, accidents de la route ou du travail, violences, criminalité…

Parents, enseignants, médecins, chefs d’entreprises…sont confrontés à ce problème. Conducteurs de train, de bus et autres professions à risques sont reconnues incompatibles avec l’utilisation du cannabis.

A l’heure où tout le monde prend conscience des dégâts causés par cette drogue, un livre défie la chronique en défendant la « légalisation ». Coup de pub ?

Pourtant, d’après les propres termes des auteurs, Stéphane Gatignon et Serge Supersac, parlant du cannabis « c’est un gros problème de santé publique, un problème qui concerne toutes les classes sociales et tous les âges. On estime que 20% des accidents de travail sont liés à la consommation de cannabis.. »

Alors, sachant que le cannabis est « une drogue dangereuse » ainsi que le souligne dans « le Parisien » le docteur Laurent Karila, psychiatre addictologue, on est en droit de se demander quel est le réel intérêt de ceux qui veulent le légaliser ?

« Soyons logiques — dit M. Galibert, président de l’association  Non à la drogue, Oui à la vie  — Prendre le marché juteux de la drogue pour l’exploiter soi-même au détriment de ses administrés, vous appelleriez ça comment ? La Mafia change de bord ?

La question qui se pose est celle-ci : le cannabis est-il responsable de ces problèmes ? Oui ou non ? Le cannabis est-il nocif ? Oui ou non ? Dans ce cas, le mettre légalement sur le marché est criminel ! »

Dans les années 60, le philosophe L Ron Hubbard déclarait « L’élément le plus destructeur de notre société actuelle est la drogue » et cela s’est avéré être une réalité que l’on peut observer tous les jours dans notre société.

Ce qu’il faut c’est une réelle campagne d’information et le faire par la base : éduquer les enfants dès l’école primaire, informer les parents pour les mettre en garde.

Une méthode qui a déjà porté ses fruits puisque l’OFDT a noté une baisse conséquente de la consommation du cannabis à l’âge de 17 ans en France et une prise de conscience des gens par rapport au danger de consommer des drogues, résultat qui a été mis en grande partie sur le compte de l’action des associations sur le terrain par le président de la MILDT lui-même.

Quand on sait que les moyens de ces associations sont extrêmement faibles, on ne peut qu’être d’accord avec le spécialiste addictologue Laurent Karila lorsqu’il dit dans le Parisien que  la France peut mieux faire. « Envoyer des brigades de police et de gendarmerie ne peut être la seule solution. » et d’ajouter : « Pour lutter, il faudrait faire de la vraie prévention en milieu scolaire et dans le monde du travail ». Espérons que la voix des spécialistes sera entendue…

La campagne d’information de l’association « Non à la drogue, oui à la vie » s’appuie sur  le « kit de prévention » qui comprend 13 brochures factuelles sur les drogues les plus courantes (Cannabis, Héroïne,  Cocaïne, Crack, Ecstasy, LSD, Antidouleurs, Crystal Meth, Ritaline, alcool, drogues psychotropes prescrites ou drogues par inhalation), ainsi qu’une série de 16 spots vidéo de 30 secondes intitulés “ils ont dit, ils ont menti”  et enfin plus de 200 témoignages vidéo basés sur des expériences authentiques.

Pour obtenir davantage d’information sur les actions de l’association ou pour télécharger ou obtenir gratuitement ses publications, visitez le site internet : www.nonaladrogue.org

Contact presse : Robert Galibert au 06 20 51 17 57 info.drogue@gmail.com ou http://cestquoiladrogue.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.